Paul-A-Gris.jpg

PAUL ANDRIAMANANA

À trois ans, il y a eu Le Sacre du Printemps, « de » Nijinsky. À douze ans, les premiers cours de danse. À vingt, la découverte de l’histoire des techniques : dire comment les choses sont, et non pourquoi et puis à Paris, des spectacles, une frénésie jamais égalée – Impressing the Czar, W. Forsythe, Rosas Danst Rosas, A.T. De Keersmaeker, Folks, Y. Pick, pour ne parler que de danse… 2013 - La rencontre avec Dominique Fabrègue à l’ENSATT (et avec Dominique Bagouet, et avec Odile Duboc). 2016 - Le grand saut | MARCHER, première pièce chorégraphique avec cent enfant avec la bourse Création en Cours | 2017 – JYPC, Une pièce de danse en rose qui finit en gris avec le Collectif ÈS | Festival en Acte(s), Dix pièces d’un coup en bleu du commun avec Maxime Mansion. 2018 - Mié Coquempot, Zanim'a, l’impression d’entrer enfin dans la famille. 2019 - premier enseignement « danse » à l’ENSATT, avec les concepteurs costumes | Inoxydable, une pièce en vert bleu azur, gris et rose toujours avec Maxime. 2021 - Offrande de Mié | Enseignement « Analyse d'oeuvres »à l'Université de Strasbourg. Regarder les corps. Trouver dans les différences, dans un enchaînement de gestes, d’actions, de déplacements, dans le lit du temps qui coule, une cohérence, le scandale – là où achoppe mon désir.

Costumier : Jean-Yves, Patrick et Corinne ; Karaodance
Performer : Karaodance